Les premières pages de mon Bullet Journal

Maintenant que nous avons parler des grands principes du Bullet Journal et que, grâce à l’article “Bullet Journal, la méthode en 10 étapes” de SohoHana, vous avez dû mettre en place vos premières pages, continuons notre exploration.

N’oubliez pas que :

  • les pages se suivent sans jamais en sauter, c’est l’index qui permet de retrouver les éléments de votre Bujo,
  • ce n’est pas réservé aux graphistes … même si vous considérez que votre niveau de dessin est quasi nul ou bien si vous n’avez pas envie que votre bujo prenne tout votre temps, restez simple ! C’est juste le concept initial du Bujo : simplicité et adaptabilité.
  • L’important est de savoir pourquoi vous tenez un bujo : garder une trace de vos ouvrages couture, vous organiser, vous motiver, visualiser vos progrès … Si vous fixez la raison pour laquelle vous vous lancez dans ce projet, vous souvenir de ce but sera essentiel pour garder le cap !
premières pages de mon Bullet Journal

Les premières pages

Je vous montre rapidement les 1ères pages de mon Bujo. Par contre, pour certaines d’entre elles que je n’utilise pas  (parce que je fais ce que je veux de mon Bujo ! ) ou parce que je n’aime pas celles que j’ai réalisées – et que du coup, je n’ai pas envie de les montrer – j’illustrerais le propos par des images récupérées sur internet (le nom de la source apparaît sous les images).

premières pages de mon Bullet Journal

Pour certaines entrées importantes de mon Index, je surligne les lignes correspondantes pour les visualiser rapidement. Par exemple, je sais que toutes les lignes surlignées en rose concernent mon blog et que ce sont des informations que je consulte régulièrement.
Les erreurs sont possibles ! J’ai inversé certaines pages dans mon index. Mais l’important est que le numéro de la page soit la bonne, si je place dans mon index la page 22 avant la 20, ça ne rend pas un sage idiot pour autant ! (ça veut rien dire, même ça m’amuse de dire ça ! )

premières pages de mon Bullet Journal
Got2Jot

Je n’aime pas mon calendrier annuel, je trouve que le feutre que j’ai utilisé est trop épais, du coup, l’énumération des dates est chargée. Pour info, depuis j’ai acheté un feutre de 0.3 mm et c’est nettement plus sympa à utiliser pour ce type de “pavé”.

Dans mon futur log, je note les dates importantes aussi bien personnelles que professionnelles mais également toutes les dates que je connais à l’avance comme par exemple les différents salons de loisirs créatifs que je veux visiter ou les puces des couturières dans ma région.

premières pages de mon Bullet Journal

Mon calendrier mensuel est sur 2 pages en vis à vis. Sur la page de gauche, je liste les jours, je reporte mes entrées du calendrier annuel et j’ajoute celles qui viennent au fur et à mesure dans le mois, si l’entrée ne se passe pas dans la semaine en cours. Dans ce cas, je note l’entrée seulement dans la semaine en cours.

Je donne des cours de couture, donc ils sont notés. Mais vous pouvez très bien noté de la même façon les cours que vous suivez.

Sur cette page, j’ai également un tracker couture. C’est à dire qu’à chaque fois que je couds (pour moi et non dans le cadre professionnel 😉 ), je noircis un carré. Je suis au mois les moments de couture “plaisir” juste pour moi … et souvent je me dis que je ne couds pas assez souvent à titre personnel. Ainsi, je pourrais me lancer un projet “Challenge” : le mois prochain, je dois coudre au minimum X fois juste pour moi ! Mais ça, nous en reparlerons une prochaine fois.

Sur la page de droite, je note les choses à faire dans le mois. Souvent je ne note que celles qui sont importantes et/ou qui me barbent et donc, que mon inconscient a tendance à me camoufler !

Pour ma part, je ne note pas de faire le ménage ou le repassage (je sais que d’autres personnes le font ) ! Parce que je n’ai pas besoin de le noter pour le savoir. Un coup d’œil dans le dressing a un effet beaucoup plus convaincant sur moi !

Mais, et c’est un peu contradictoire avec le paragraphe précédent, je dois m’obliger à faire ma comptabilité régulièrement. Sans régularité, c’est un enfer ! La compta est notée partout …. cela a un effet “matraquage” qui m’est nécessaire. Depuis quelques semaines, je me tiens à faire ma compta tous les lundis matins, même si j’ai envie de faire autre chose. Donc pour moi,  je n’ai pas besoin de me rappeler sur mon Bujo de faire le ménage et le repassage. Par contre, la compta, il faut que je la vois partout pour me motiver . Sur certaines pages, je le note même en couleur (alors que je ne mets pas beaucoup de couleur dans mes pages) pour qu’elle me saute encore + aux yeux.

Ensuite, les notes. Je laisse sur beaucoup de pages des emplacements pour des notes. Parce que je veux pouvoir noter tout ce qui me passe par la tête. Je note tout, des événements qui ne sont pas forcément obligés mais auxquels je pourrais participer si j’ai le temps, l’opportunité, etc. Je note des idées, je note des envies, je note un peu tout ce qui me passe par la tête et que je dois garder à l’esprit. Mais comme l’esprit je veux le laisser libre pour la créativité, alors je couche tout cela sur le papier.

J’essaie également de me fixer un objectif à réaliser par mois. Que je tiendrais ou pas ! Je ferais le bilan dans quelques temps. Mais je me dis que si je n’arrive pas à tenir un objectif, c’est soit que l’objectif n’est pas réalisable (pour l’instant et/ou pour différentes raisons) ou qu’il ne m’intéresse pas. Et donc, c’est sur la non réalisation qu’il faudra que je travaille et non pas sur le fait de déterminer un objectif ! Comme quoi, c’est également thérapeutique un bujo !

Je laisse aussi un emplacement pour le mois à suivre. Ainsi je peux noter des entrées pour le mois suivant dont je prends connaissance pendant le mois en cours. En fonction de cette entrée, je note soit dans le future log (si l’entrée a une date fixe) soit dans le montly log (si la date n’est pas fixée).

premières pages de mon Bullet Journal
premières pages de mon Bullet Journal

Enfin le calendrier hebdomadaire. Je reprends ici tous ce que j’ai à faire dans la semaine en consultant le dimanche soir mon calendrier annuel et mon calendrier mensuel.

Durant la semaine, je note les nouveaux éléments dans cette page si bien entendu cela concerne la semaine en cours. Dans le cas contraire, je note l’entrée dans les notes du calendrier mensuel. En pratiquant ainsi, je ne consulte qu’un seul endroit quand je prépare la semaine ou le mois suivant et non pas toutes les pages de mes calendriers hebdomadaires du mois et/ou des semaines écoulés.

Je note également les achats que j’ai à effectuer aussi bien pour l’atelier de couture que pour mes autres activités. Par contre, je ne note pas mes achats personnels (en fait j’ai la chance d’avoir un homme qui s’occupe des courses et des repas à la maison !). Mais vous pouvez les noter si le cœur vous en dit !

Je vous invite à visiter les blogs et sites sur le Bullet Journal, vous trouverez plein d’idées pour tenir ce type d’entrées.

J’inscris également les ventes réalisées sur mes sites d’e-commerce. Pour celles qui tiennent un blog rémunérateur, vous pouvez utiliser aussi votre page hebdomadaire pour suivre votre activité. Je vous montrerais mes pages dédiées à mon blog, mes sites et mes réseaux sociaux dans de futurs articles.

Et enfin, un objectif à réaliser dans la semaine. En fait, j’ai une fâcheuse tendance à m’éparpiller. Pour me canaliser un peu et avoir un sentiment de satisfaction à la fin de la semaine, je m’impose quelque chose à faire impérativement. Pour l’instant, ça fonctionne pas mal.

J’ai fait le choix de ne pas tenir de calendrier journalier. Le calendrier hebdomadaire me suffit largement. C’est un choix personnel, à vous de faire le vôtre.
Chaque soir, je consulte mon calendrier hebdomadaire pour juger ce qu’il reste à faire et je coche ce qui a été réalisé dans la journée.

Voilà pour les premières pages de mon Bullet Journal. Il me tarde de vous montrer les différentes collections et autres listes spéciales couture ! A très vite.

2 commentaires

  1. Super présentation des 1ères pages. Je vais suivre avec intérêt la suite et notemment des collections. .
    Je me suis plongée aussi dans l’indispensable sud j’ai commandé il y a quelque temps ce concept est génial. Merci

    1. Merci beaucoup ! C’est très motivant pour moi d’avoir des retours sur ce que je vous propose ! Alors très sincèrement encore merci 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies afin de fournir ses services, personnaliser les annonces et analyser le trafic. En acceptant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.

%d blogueurs aiment cette page :